.

Je fis la connaissance il y a quelques années

d’un couple de retraités qui venait de subir

cette tragique épreuve d’un caprice météo

qui les avait privé de leur habitation

 .

je garde en mémoire leurs yeux qui traduisaient

toute cette douleur qu’il leur faudrait guérir

et n’eus pour seule réponse à ce poignant tableau

que de tendre la main en signe d’attention

 .

Ce sont des choses simples que j’ai pu proposer

mais j’ai senti chez eux qu’ils étaient réceptifs

et c’est modestement par de petits boulots

que j’ai pu être actif dans la situation

 .

C’est ainsi que naquit notre récente amitié

je reste envers eux toujours admiratif

du courage qu’ils ont eu à gérer ce fardeau

regagner leur logis après réparations

 .

Devenu mon copain il reste mon aîné

petit homme aux yeux clairs au regard doux et vif

qu’une sensibilité rendant encore plus beau

fait de lui un senior digne d’admiration

 .

Son épouse n’est pas moins emplie de qualités

toujours bien apprêtée et l’esprit inventif

il forme à eux deux un si joli duo

que je garde pour eux une sincère affection

 .

Une petite visite en guise d’amitié

sera toujours pour moi le geste expressif

du respect ressenti et restant tout penaud

lorsque ROMAN me compta l’odieuse invasion.

 .

Leny,