Ses longs cheveux blonds ondulent dans sa nuque

Et des traits fins lui font un visage angélique

Doux et bouclés ornés d’un beau tressage

Lui confèrent une coiffure sauvage

.

Le clair de ses yeux verts forment des amandes

subliment sa beauté sont une belle offrande

Son visage parfait sa bouche sensuelle

N’a d’égal que le trait fin d’une aquarelle

 .

Elle qui te enterait si tu la croisais
Dans les bras de personne elle est allongée

Elle a apprivoisé sa douce solitude

Vit sereine et se repose en toute quiétude

.

Elle n’a rien a faire dans ta vie organisée
Ses yeux inspirent l’amour dans tes pensées

Mais les siennes lointaines sont bien ailleurs

Elle qui te méduse et se refuse d’ailleurs

.

Et pourtant cette enveloppe charnelle

N’en reste pas moins divine mortelle

Elle que la nature a pourtant sublimée

Ne sait peut être pas, oui, simplement aimer

 .

Une femme tout simplement, t’attire

T’arrache au quotidien que tu négliges

Te fait rêver et de si loin tu l’entends

Sans savoir pourquoi mais cause ton tourment.

Leny.