.

Évoquer son prénom est toujours douloureux

Même si j’ai admis qu’il est moins malheureux

Il me faudra du temps pour tarir la douleur

Que son départ soudain a laissé dans mon cœur

 .

Pour toujours il sera l’absent de nos rencontres

Je ne veux l’oublier ou le voir disparaître

Et nous aurons toujours plaisir à l’évoquer

Et faire ainsi revivre nos plus belles pensées

 .

Il me reste à présent photos et souvenirs

Pour tuer mon chagrin mais aussi retenir

Qu’il laisse pour toujours la place de l’ainé

Et personne ne pourra jamais le remplacer

 .

Il me manque tellement souvent je pense à lui

Cette pensée sera en moi toute ma vie

Nous aurions pu encore partager tant de choses

Mais pour lui je ne dois avoir l’air morose.

 .

                                               Leny.