Trimer                                                                             

Tu trimes tout les jours pour essayer de gagner du blé

Tu de défonces en huit pour faire vivre ton foyer

Ne te contente plus de cette bonne volonté

A présent il te faut pratiquer l’illégalité

.

En effet le trafic peut te sortir de la mouise

C’est la seule voie qu’il te reste qui peut te sauver la mise

N’ai plus peur à présent de faire péter les balises

Revivre dignement restera ta seule voie permise

 .

Relève toi, passe à l’action

Révolte toi et fume tous ces cons

 .

Notre putain de monde fabrique tout ces maudits

Tout ceux dont le boulot ne permet plus une vie

Le sérieux ne suffit plus à s’assurer de l’envie

D’être de bons acteurs dans ce pays de pourris

 .

Tu as pourtant grandit avec de nobles valeurs

Que tu t’efforces de suivre font à présent ton malheur

Crache rapidement toutes tes maudites peurs

Seulement tu pourras retrouver un vrai bonheur

Relève toi, passe à l’action

Révolte toi et fume tous ces cons

.

N’ai que la rage au ventre pour sillonner ton chemin

Elle seule pourra modifier ton destin

La guerre ils l’ont voulu alors devient fantassin

Qu’ils prennent enfin conscience que tu n’es plus leur larbin

 .

Tu dois lire la frayeur au plus profond de leur yeux

Sans quoi ils continuerons à user du double jeu

T’exploiterons toujours car c’est ce qu’ils font de mieux

Arrache leurs tuniques terrorise tous ces lépreux

 .

Relève toi, passe à l’action

Révolte toi et fume tous ces cons

                     Leny.

 

 

Fête foraine.

.

A la fête foraine les ados aiment bien s’y retrouver

Sensations qui sont faites de manèges qui les font hurler

Les gars préfèrent les auto-tamponneuses source de virilité

Les filles prennent place sur le siège coté passager

 .

Tout ce petit monde raffole du vacarme occasionné

A chacun sa manière pour se faire remarquer

Volant d’une main attitude masculine sagement calculée

Elles, maquillées rient trop fort sur le siège à coté

 .

Fonce fonce tamponne aussi fort que tu peux

La voiture qui vient face à toi

Fonce fonce percute cette l’auto

Qui abrite les jolis tourtereaux

 .

Ils se poussent tous dans ce tintamarre désorganisé

S’embrassent et se collent ils sont tous empressés

C’est ici qu’ils peuvent s’en nul doute les brancher

Très naïves elles pensent à celui qui les fera rêver

 .

La magie de la fête aura encore une fois opérée

Ils s’agitent et se frôlent que pour mieux exister

Bientôt les petits couples unis pour la soirée

Se caressent et s’embrassent mais le temps est compté

 .

Fonce fonce tamponne aussi fort que tu peux

La voiture qui vient face à toi

Fonce fonce percute cette auto

Qui abrite les jolis tourtereaux

 .

Leny.

.

.

 

CHANTER

.

Chanter quelle belle sensation

Chanter quoique l’on puisse dire

Et ressentir des émotions

De se mettre en situation

Que pour éprouver du plaisir

Chanter quelle belle sensation

.

Ah c’est avec toi que je confesse

C’est avec toi que je me permets

Mon coup de cœur ma faiblesse

Toi qui sait dire et qui me laisse

Avec toute ma félicité

.

Chanter qu’elle belle sensation

Chanter quoique l’on puisse dire

En ressentir les émotions

De se mettre en condition

Et succomber à ce désir

Chanter quelle belle résolution

.

Le ton ,le rythme et la voix

Toutes ces nobles composantes

Ce doux plaisir auquel je crois

Avec elle je garde ma joie

Et de ses airs ma tête gronde

.

Chanter et mêler tous ces sons

Chanter et prendre du plaisir

A n’avoir que cette obsession

Et s’en faire une raison

Que pour éprouver et ressentir

Chanter ses propres compositions.

                                      

                                Leny.

 

Les cévennes

.

Du creux de tes vallées à tes monts escarpés

De l’hiver qui s’annonce à ta chaleur d’été

De ce que j’en connais pour l’avoir admiré

Je vous décris ici avec une grande fierté

Les Cévennes

.

A ton relief boisé qui orne le paysage

De tes petits ruisseaux au gardon Alésien

Tu transmets sobrement ce joli découpage

Et ces belles odeurs que l’on te connaît bien

Les Cévennes

.

Cet écrin de nature en notre beau pays

Aux habitants perdus dans ton immensité

Et qui traduisent encore cette belle volonté

De vivre simplement dans le creux de ton lit

Les Cévennes

.

Pays de ces mineurs au temps de mon enfance

Des valeurs de la terre que tu nous a transmises

Pays où je grandis le respect est de mise

Pays où je reviens par étrange attirance

Les Cévennes

.

Tu livres aux touristes l’éclat de ta beauté

C’est un enchantement qu’ils peuvent admirer

Ils savent apprécier toute ces vérités

Et reviendrons demain fouler tes beaux sentiers

Les Cévennes

.

Cévenols soyez fiers de votre bel accent

Témoignage d’un pays aux si nobles valeurs

Il sera à jamais le sceau de nous vivants

Ce bel accent chantant pour toujours en nos cœurs

Les Cévennes.

                          Leny.

 

 

      Les roses

Belle fleur ou même en bouton

elle a toute mon admiration

quelle soit rouge ou d’autre couleur

je lui trouve cette candeur

elle est pour moi à nulle autre pareille

on offre en bouquet une telle merveille

Mais le temps l’aura vite fanée

dans son vase où elle resplendit

en effet ses jours sont comptés

car elle sera vite défraichie

Alors je vous le dis tout bas

couper sa queue elle durera

Si vous souhaitez lui faire plaisir

elle est le suprême élixir

là où d’autres sont timorées

elle fait l’unanimité

vous ne devez pas subir l’influence

et faire votre choix dans l’indépendance

cependant vous y reviendrez

à ce choix afin de l’offrir

et elle restera bouche bée

un sésame pour la ravir

Aussi je vous dis tout cela

changer son eau elle aimera

Quand je la vois parmi ses consœurs

elle a toute cette splendeur

elle détrône sans autre prétention

la plus belle composition

Je veux simplement dire qu’elles n’ont pas de chance

que cette jolie fleur créée cette concurrence

mais elles pourront trouver preneur

là alors il leur restera

si la rose a fait un malheur

un espoir qu’on les choisira

tout le monde ne pense pas comme moi

mais je m’en fou j’ai fait mon choix

Pas besoin d’en dire beaucoup plus

pour savoir que je suis convaincu

si je la trouve toujours à mon goût

elle prime par dessus tout

je sais cependant qu’acquise en grand nombre

c’est bien la finance qui lui fait de l’ombre

mais quand on offre on ne compte pas

cela fait tout de même réfléchir

cette logique ne s’applique pas

convaincu de lui faire plaisir

Aussi ne vous y trompez pas

elle est unique choisissez là.

                                          Leny.

France.

.
Chantons enfants de la patrie

L’hymne de la fraternité

Soyons fiers de notre démocratie

Ainsi nous serons à jamais

 

Défenseurs de la liberté

 

Retrouvons nous dans ces valeurs

Et fuyons les affreux initiés

Qui troublent l’esprit d’unité

Allant jusqu’à causer la peur

 

Défenseurs de l’égalité

 

Amoureux de notre pays

Unissons les hommes de cœur

Et dans cet élan de sympathie

Soyons tous les admirateurs

 

Défenseurs de la fraternité

leny.

 

Les larmes.

.
Des larmes coulent de tes yeux bleus

Es-tu triste ou encore malheureux

Est-ce le bonheur ou plutôt la peine

Qui te font ce regard embué

 

Ton doux visage s’est figé

A la pensée d’un être aimé et adoré

Aussi il ne reste plus que de toi

Ce beau sourire d’autrefois

 

Pleure pleure libère ta peine

Pleure pleure c’est ton cœur qui saigne

Pleure pleure et libère tes veines

Pleure car c’est ton cœur qui saigne saigne

 

Tu ressens ce lourd chagrin

Qui est trop lourd à porter au quotidien

Il te rend triste à mourir

Pour une histoire qui ne pouvait que finir, que finir

 

Aujourd’hui il ne faut plus y croire

Et n’avoir en tête qu’un seul espoir

Celui de faire que peut-être et oui peut être

Un jour enfin tu pourras mieux être

 

Pleure pleure libère ta peine

Pleure pleure c’est ton cœur qui saigne

Pleure pleure et libère tes veines

Pleure car c’est ton cœur qui saigne saigne

   Leny.

 

 

   Relève toi.

 

Tu trimes tout les jours pour essayer de gagner du blé

Tu de défonces en huit pour faire vivre ton foyer

Ne te contente plus de cette bonne volonté

A présent il te faut pratiquer l’illégalité

.

En effet le trafic peut te sortir de la mouise

C’est la seule voie qu’il te reste qui peut te sauver la mise

N’ai plus peur à présent de faire péter les balises

Revivre dignement restera ta seule voie permise

 .

Relève toi, passe à l’action

Révolte toi et fume tous ces cons

 .

Notre putain de monde fabrique tout ces maudits

Tout ceux dont le boulot ne permet plus une vie

Le sérieux ne suffit plus à s’assurer de l’envie

D’être de bons acteurs dans ce pays de pourris

 .

Tu as pourtant grandit avec de nobles valeurs

Que tu t’efforces de suivre font à présent ton malheur

Crache rapidement toutes tes maudites peurs

Seulement tu pourras retrouver un vrai bonheur

Relève toi, passe à l’action

Révolte toi et fume tous ces cons

.

N’ai que la rage au ventre pour sillonner ton chemin

Elle seule pourra modifier ton destin

La guerre ils l’ont voulu alors devient fantassin

Qu’ils prennent enfin conscience que tu n’es plus leur larbin

 .

Tu dois lire la frayeur au plus profond de leur yeux

Sans quoi ils continuerons à user du double jeu

T’exploiterons toujours car c’est ce qu’ils font de mieux

Arrache leurs tuniques terrorise tous ces lépreux

 .

Relève toi, passe à l’action

Révolte toi et fume tous ces cons

                     Leny.

HD

.

Claquent les pots de ta bécane
Lorsque tu la démarres dans ce matin brumeux
rêve d’une vie tu la montes
Rapidement elle s’embrase et ses chromes illuminent
les jours ternes et moroses
d’un quotidien difficile
…difficile

Légendaire c’est vrai elle l’est
Née à Millwakee c’est ici que tu la maitrises
Cette bête d’acier surdimensionnée
la température du twin qui colore ses coudes
de cette machine qui avale
de ses roues le bitume
…le bitume

Très spécial le claquement de son V
Faite pour la frime que pourtant tu méprises
la chevaucher virilement
est la marque des mecs à la corde des lois
de cet engin qui fait naitre
par son jeu le respect
…le respect

Petit gars tu en étais déjà fan
cette marque mythique qui à elle seule te comble
fait qu’un jour si tu l’a possédée
est pour toi à présent un rêve achevé
de cette moto qui suscite
à elle seule la fierté
…la fierté.

  Leny.

 

 

Sa belle.

.

Pour toujours il la veux et il l’aime

Amoureux convaincu de sa peine

Il fera tout il essaie

De marcher fier sur le chemin

.

Et sa vie cabossée par les pierres

Quand celle-ci en devient l’héritière

On n’avance pas on essaye

Mais on marche fier sur le chemin

.

Au carrefour de l’amour éternel

Les principes eux sont restés fidèles

On t’avait dit qu’il faut du rêve

Marche très fier sur le chemin

.

Souffre souffre cette vie

Ton chemin se trace dans une ornière

Le passé et le présent se pressent à ses cotés

.

Dans le lit de ce feu en sommeil

Leur corps eux sont restés en éveil

Ils savent bien se donner la main

Et regarder droit sur le chemin

.

Les tourments sont toujours de l’affaire

Eux qui les font parfois se déplaire

Ils voudraient bien en voir la fin

Marcher droit sur le chemin

.

Souffre souffre cette vie

Tout ne relève pas du mystère

Le feu, sacré qui marche à tes cotés

.

Apaisé dans une vie plus sereine

Tourmenté en plein cœur de l’arène

Le brillant de l’esprit et du soleil

Pour regarder droit vers le ciel.

.

                             Leny.

Ta bécane.

®

Un claquement sourd qui résonne

Elle se rapprochera

Comme le train sur la voie fonce

Amateur tu l’entendras

 ®

Le jour sonne des tremblements

Sur la ville encore endormie

Le vacarme dans le néant

Comme le fracas des éboulis

Au petit jour ce bruit détonne

Dans le silence du matin

Pas de ton pour lui répondre

Pas de vent l’emportant loin

Ce matin elle vous appelle

Son grand cri qui vous retient

D’un son caractéristique

Qu’elle propulse de si loin

Et puis plus rien le silence

Le calme a tout envahi

La journée qui se prépare

Et s’annonce de ses bruits

 ®

Un moteur lourd qui s’annonce

Cet engin tu admireras

Non sans raison il t’emporte

Admirateur tu le suivras.

®                        

Leny.

.

En cage.

Il ne pouvait que tourner en rond

dans cette cage comme dans une prison

pourquoi lui faire

pourquoi lui faire

peux t-il espérer revoir pour de bon

ces grandes contrées jusqu’à l’horizon

et cette terre faite pour lui plaire

Mais dites moi

est-ce trop demander

de faire que pour lui

demain soit réparé

faites pour lui, faites pour lui

sa liberté

je veux y croire encore

qu’il pourra un jour

retrouver tous les siens, tous les siens

Car à présent il ne peut détaler

retenu là et ainsi empêché

de courir libre, et ainsi vivre

Il lui faudrait seulement un jour ou deux

pour reprendre ainsi possession des lieux

redevenir libre, mais pour lui , réapprendre à vire

Il ne pouvait que tourner en rond

dans cette cage comme dans une prison

pourquoi lui faire

pourquoi lui faire

peut-il espérer, la liberté

et demain ainsi ne plus être enchainé.

                            Leny.

.

Souffle.

Tu es là mais on ne te voie pas

le bruit dehors témoigne de tes pas

ton existence reste invisible

mais tes signes eux font bouger leurs cibles

.

Tu es là et tout bouge avec toi

tes effets qui font grincer nos bois

ta force tu la tiens secrète

pourtant elle nous fait courber la tête

.

souffle et souffle violemment

souffle souffle par tout les temps

siffle et siffle bruyamment

siffle siffle tu deviens gênant

.

Ta fougue sait les faire tourner

ces hélices qui fleurissent nos près

une verrue dans le paysage

faisons que demain on stoppe ce carnage

.

Tu sais aussi prendre soin d’eux

une brise légère qui peut les rendre mieux

vertu qui sait être apaisante

te change pour eux en âme bienveillante

.

souffle et souffle modérément

souffle souffle prenant ton temps

frôlé et frôle divinement

frôle frôle tu deviens plaisant..

                            Leny.