Du creux de tes vallées à tes monts escarpés

De l’hiver qui s’annonce à ta chaleur d’été

De ce que j’en connais pour l’avoir admiré

Je vous décris ici avec une grande fierté

Les Cévennes

.

A ton relief boisé qui orne le paysage

De tes petits ruisseaux au gardon Alésien

Tu transmets sobrement ce joli découpage

Et ces belles odeurs que l’on te connaît bien

Les Cévennes

.

Cet écrin de nature en notre beau pays

Aux habitants perdus dans ton immensité

Et qui traduisent encore cette belle volonté

De vivre simplement dans le creux de ton lit

Les Cévennes

.

Pays de ces mineurs au temps de mon enfance

Des valeurs de la terre que tu nous a transmises

Pays où je grandis le respect est de mise

Pays où je reviens par étrange attirance

Les Cévennes

.

Tu livres aux touristes l’éclat de ta beauté

C’est un enchantement qu’ils peuvent admirer

Ils savent apprécier toute ces vérités

Et reviendrons demain fouler tes beaux sentiers

Les Cévennes

.

Cévenols soyez fiers de votre bel accent

Témoignage d’un pays aux si nobles valeurs

Il sera à jamais le sceau de nous vivants

Ce bel accent chantant pour toujours en nos cœurs

Les Cévennes.

                          Leny.